Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

LE LIVRE D’HITLER

jeudi 4 juin 2009

Mein Kampf est le livre qu’a écrit Hitler lors de son séjour en prison entre 1923 et 1924 ; dans ce livre il exprime son idéologie, ses idées racistes, il proclame la supériorité de la race aryenne et l’infériorité des Juifs ainsi que son intention de les contraindre à quitter l’Europe (en les exterminant).

« Il était une fois une belle princesse qui vivait dans un château magnifique. Un jour, alors qu’elle était partie cueillir des fleurs, elle se perdit dans la forêt, mais un prince qui passait par là la trouva et la fit monter sur son cheval, il la ramena dans son château qui était le plus beau château que la princesse ait jamais vu. Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… »

Oh comme j’aurais aimé que mes pages racontent une histoire aussi belle, mais le destin en a décidé autrement. Avant même d’avoir un nom je n’étais que des pages, du papier sans importance, ma mère me disait toujours que je deviendrais un jour une belle histoire d’amour, de chevalier, ou même de science… Je l’admirais beaucoup ma mère, elle s’appelait Cendrillon.
Le grand jour est arrivé, mes feuilles de papier ont commencé à ce remplir d’écriture, je ne savais pas encore lire alors il a fallu que j’attende un peu avant de pouvoir comprendre. Un jour c’est un homme un peu différent des autre qui a posé son regard sur moi, il était effrayant et avait un air d’autosatisfaction, j’ai compris qu’il était mon auteur. Il m’a lu à haute voix, j’allais enfin pouvoir connaître mon nom ainsi que mon histoire.

Je m’appelle Mein Kampf. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ce n’est pas un nom de conte de fées ça !!! Mon Dieu ce que je raconte me dégoûte, je suis un livre qui proclame la supériorité de la race aryenne, l’infériorité de la race juive ! Des races ? Et puis quoi encore nous ne somme pas des animaux ! Mais comment les gens peuvent ils m’apprécier ? J’ai l’impression que chez moi la seule chose qui les intéresse ce sont les propos que je tiens quant au traité de Versailles, mon Dieu qu’ils ont l’air de le détester, et moi qui leur dis que ce qu’ils appellent le Diktat n’est qu’un bout de papier sans importance, j’ai l’impression de leur dire exactement ce qu’ils veulent entendre…

Je ne veux plus exister, je n’ai aucun sens, mon idéologie se répand partout contre ma volonté, je n’aurai jamais une fin heureuse… Voir ces autres livres brûler à ma place me donne envie de mourir. Pourquoi moi ? Pourquoi ne suis-je donc pas devenu La Belle au Bois Dormant. Plus de six millions de personnes bien plus humaines que je ne le saurai jamais sont mortes, mortes de la mort la plus affreuse... à cause de moi. Le peuple allemand n’aurait peut-être jamais accepté l’idéologie nazie sans moi, ma couverture rouge à la croix gammée noire et mon contenu si révoltant mais séducteur à la fois pour un peuple qui ne sait pas à quoi se raccrocher.

Aujourd’hui je ne représente rien d’autre que la souffrance, l’horreur des camps, la période la plus noire de l’histoire, j’aurais voulu disparaître aux cours des années mais c’est le devoir qui m’appelle, le devoir de témoigner afin que l’on n’oublie jamais.
Candice BAUDET

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille