Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Les familles juives arrêtées à Villelaure en 1942

lundi 19 janvier 2009, par Sandy Rolland (Documentaliste)

Plusieurs familles juives polonaises s’étaient réfugiées à Villelaure pendant la 2° guerre mondiale. Elles y ont été arrêtées en 1942 puis déportées à Auschwitz.

La famille AJGENGOLD

Travail de Marjorie Bouquin et Seirina Ponzo à partir du site du Mémorial pour la Shoah et du site de l’AMEJDV, association pour la mémoire des enfants juifs déportés de Vaucluse.

Présentation de la famille : une famille juive polonaise réfugiée à Villelaure

La famille Ajgengold est une famille juive polonaise de Varsovie, elle est composée de quatre personnes : les parents Luisa, Isaac et leurs deux enfants Golda et Abraham. - La mère, Luisa, est née en 1901 à Varsovie. - Le père, Isaac, est né en 1902, à Varsovie. - Le premier enfant, une fille, Golda, est née le 17 avril 1929 à Varsovie elle aussi. La famille a ensuite quitté la Pologne, peut-être pour fuir les persécutions antisémites ou la misère. - Le 2° enfant, Abraham Ajgengold, est en effet né le 22 novembre 1936 à Anvers en Belgique. (Ils y sont donc arrivés entre 1929 et 1936). Après la Belgique, la famille est allée en France, peut-être au début de la 2° guerre ou au moment de l’invasion allemande de la Belgique et du Nord de la France (mai-juin 1940) Au moment de l’arrestation en 1942, la famille habitait Villelaure.

L’arrestation et la déportation en 1942

La femme et les 2 enfants ont été arrêtés le 26 août 1942 par les gendarmes de la brigade de Cadenet à leur domicile à Villelaure. Ils sont transférés au camp d’internement des Milles près d’Aix en Provence. Là, ils retrouvent le père qui avait été convoqué dans des GTE (groupement de travail des étrangers) quelques jours avant l’arrestation de sa famille. Ils sont ensuite envoyés au camp de Drancy près de Paris. Le 7 septembre 1942 ils sont placés dans le convoi n°29 qui les conduit de Drancy à Auschwitz. Luisa avait 41 ans, Golda 13 ans et Abraham 6 ans. Le père avait 40 ans, lui seul reviendra.

Golda Ajgengolg avec sa mère Luisa

La famille BECHER

Travail de Bouhlal Soraya, Dimech Amélie, Aarab Loubna à partir du site du Mémorial pour la Shoah et de l’AMEJDV, association pour la mémoire des enfants juifs déportés de Vaucluse.

Présentation d’une famille juive polonaiseLa famille BECHER est une famille juive d’origine polonaise composée des deux parents et de leurs trois enfants. 
Monsieur Zolma Becher (ou Sloma , Szlama) est né à Szerderessin en Pologne le 13 décembre 1902 et Madame Laja Becher (née LIBERMANN) est née en 1907 à Pulstuk en Pologne. 
Leurs enfants se nomment Joachim (ou Jacques) , Rachel et Bertha mais seulement Joachim et Rachel sont sur la liste du recensement des déportés juifs de Villelaure. Cependant, Bertha apparaît quand même sur les bases de données des victimes de la Shoah. 

- Rachel Becher, l’aînée des enfants, est née le 5 avril 1930 à Anvers en Belgique et avait donc 12 ans au moment de la déportation. 

- Bertha Becher , née le 13 février 1932 à Anvers avait 10 ans au moment de la déportation. 

- Joachim Becher ,le seul fils et le plus jeune de la famille, est né le 16 février 1935 à Anvers en Belgique, il a donc 7 ans au moment de la déportation.

La famille Becher en Belgique et en France On peut supposer que cette famille s’est installée en Belgique après avoir quitté la Pologne (avant 1930 puisque le 1° enfant es né cette année là à Anvers) et s’est ensuite installée à Villelaure dans le Vaucluse. Ils ont certainement quitté la Belgique au moment de l’invasion allemande de la Belgique et du Nord de la France en mai-juin 1940. Cette famille habitait à Villelaure et tous les membres de cette famille ont été recensés en 1941. Ils ont aussi tous été visés par la liste du 24 août 1942. 

L’arrestation et la déportation Monsieur Becher , après le recensement, a été envoyé à L’isle sur Sorgue et a été domicilié quelques temps au 148ème GTE (groupement de travailleurs étrangers).Il a été transféré du GTE aux Milles entre le 24 et le 26 août 1942. 
Sa femme et ses enfants ont été arrêtés à leur domicile à Villelaure par la gendarmerie le 26 août 1942, puis transférés aux Milles.
La famille Becher est transférée des Milles au camp de Drancy , principal lieu de départ de la France vers les camps d’extermination nazis , le 2 septembre 1942. 
Les Becher sont déportés à Auschwitz, en Pologne, le 07 septembre 1942 par le convoi n°29.

La famille STRUMER

Travail de Lisa Rixte et Christelle Nouveau à partir du site du Mémorial pour la Shoah et de l’AMEJDV, association pour la mémoire des enfants juifs déportés de Vaucluse.

Présentation de la famille Strumer
La famille STRUMER est d’origine polonaise. Les parents sont tous deux nés en Pologne, le père Aron en 1903, la mère Sime en 1907. Il est coiffeur et elle est couturière. 
Leur fils Isaac est né en 1933 en Belgique. Ils avaient donc quitté la Pologne pour la Belgique avant cette date. Ils sont ensuite arrivés dans le sud de la France, peut-être au début de l’invasion allemande de la Belgique en mai-juin 1940. 
Au moment de leur arrestation, ils habitaient à la Fabrique à Villelaure.

L’arrestation et la déportation de la famille Strumer La mère et l’enfant ont été arrêtés chez eux à Villelaure le 26 août 1942 par les gendarmes de Cadenet, amenés au camp des Milles où ils ont retrouvé le père qui avait été convoqué quelques jours avant dans des GTE (groupements de travailleurs étrangers). 
Des Milles ils ont été envoyés au camp de Drancy en région parisienne. 
De là ils ont été déportés à Auschwitz par le convoi n°39 du 9 septembre 1942. 
Les parents avaient 39ans et 35ans et leur fils Isaac 9 ans.

Falman HEINRICH, le père d’une famille polonaise installée à Villelaure. Le reste de sa famille a échappé à la rafle

Travail de Lisa Rixte et Christelle Nouveau à partir du site du Mémorial pour la Shoah

Né à Buckla en Pologne le 09/02/1900, il s’était réfugié en France avec sa femme Ida et ses deux filles Rachel et Esther. En 1942 ils vivent à Villelaure, montée du château.
On sait que Heinrich a été déporté de Drancy par le convoi n°29 du 07/09/1942. Il avait alors 42 ans. 
Sa femme Ida a échappé à la rafle de Villelaure parce qu’elle avait le typhus et était intransportable ; elle a pu ensuite se cacher avec ses filles à Marseille dans un couvent, puis à Nice et en Italie.

Portfolio

  • Aron Strumer sur le Mur des Noms
  • Isaac Strumer sur le Mur des Noms : il avait 9 ans
  • Sime Strumer sur le Mur des Noms
  • Heinrich Falman sur le Mur des Noms
  • Le mur des noms : les Becher
  • Abraham Ajgengold sur le Mur des Noms : il avait 6 ans
  • Golda Ajgengold sur le Mur des Noms : elle avait 13 ans
  • Isaac Ajgengold sur le Mur des Noms, c'est le seul rescapé en (...)
  • Luisa Ajgengold sur le Mur des Noms
  • Golda Ajgengold et sa mère
  • photo de classe Villelaure 1941-1942 : 3 filles arrêtées à Villelaure et (...)
 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : samedi 23 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille