Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Le Centenaire de la Première Guerre mondiale. 1°S2

lundi 7 décembre 2015, par DODIER Solene

Le centenaire de la Première Guerre Mondiale

  • Pourquoi parle-t-on beaucoup du Centenaire de la Première Guerre Mondiale ?

 

On parle beaucoup du Centenaire de la Première Guerre Mondiale parce qu’il y a cent ans, des soldats venus de tous les continents se battaient et mourraient, que cela soit pour la France, leurs ennemis ou leurs alliés. En 2014 nous avons voulu honorer nos morts et nos blessés, et en 2018, nous fêterons les cent années de la fin de la plus meurtrière de toutes les guerres.

 

  • Qu’est-ce que la Mission du Centenaire ?

 

Créée en 2012 par le gouvernement, la Mission du Centenaire est un groupement d’intérêt public (personne morale de droit public ayant un but déterminé et qui répond à une mission d’intérêt général) qui vise à préparer et à mettre en œuvre un programme commémoratif pour la Première Guerre mondiale.

 

  • Quels sont ses trois objectifs principaux ?

 

Sur toute la période de 1914 à 1918, l’objectif de la Mission du Centenaire est tout d’abord d’organiser, d’après les décisions du gouvernement, les « temps forts du programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale »

Ensuite, ils cherchent à « coordonner et accompagner l’ensemble des initiatives publiques et privées mises en œuvre en France » (ou par la France), autour du centenaire. Pour cela ils ont créé un label Centenaire ainsi qu’un programme contenant les principales manifestations.

Enfin, leur but est d’informer la population au sujet du Centenaire et ses préparatifs, ainsi que « mettre en œuvre une politique de communication autour des principales manifestations organisées dans le cadre du Centenaire et assurer la diffusion des connaissances sur la Grande Guerre ».

  • Des – exemples de manifestations organisées en 2014 ou 2015 à Pertuis dans le cadre du Centenaire de la Première Guerre Mondiale

 

Un film : Le dimanche 7 décembre 2014, dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, le cinéma le Luberon de Pertuis proposait le film de Raymond Bernard : "Les Croix de Bois", 1932. Synopsis : En France, pendant la Première Guerre mondiale, Gilbert Demachy, étudiant en droit, s’engage pour en découdre avec l’envahisseur allemand. La ligne de Front paraît stagner en Champagne. Terré dans les tranchées, chaque camp attend de passer à l’offensive.

 

Une pièce de théâtre : La légende noire du soldat O. L’auteur et Metteur en scène André Neyton évoque dans cette pièce l’affaire du XVème corps, une division qui a lâché pieds devant l’ennemi, par le biais d’un soldat provençal, le soldat O, qui « écrit entre deux obus » ; pièce inspirée de faits réels, à l’occasion du Centenaire de la guerre. La représentation a eu lieu le vendredi 14 novembre 2014 au théâtre de Pertuis, du Luberon et du Val de Durance, suite à une conférence du professeur Claude Chanteloube sur cette même affaire.

 

 

Plus récemment, le mercredi 28 octobre 2015, une « causerie » a été organisée par Jean-Jacques DIAS, avec la présence de Patrick ANNE, Directeur départemental de l’ONACVG : l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, par qui la soirée était labellisée. Le sujet : les Pertuisiens dans la guerre en 1915. C’est la première manifestation d’un cycle avec les cérémonies du 11 novembre, durant laquelle il a été rendu hommage à Joseph Foussenq, un jeune médecin pertuisien, mort en service le 7 octobre 1915. Une plaque a été dévoilée en son honneur sur la façade de son domicile cours de la République, en présence de ses déscendants.

 

 

 

 

  • Exemple d’une manifestation organisée en 2014 ou 2015 dans une ville ou un département directement touché par les combats pendant la Première Guerre Mondiale

 

Une exposition : dans le Nord-Pas de Calais, la plasticienne Délit Maille, aidée par 500 tricoteuses du monde entier, a mis au monde une armée de plusieurs centaines de petits soldats en laine. L’exposition Délit Maille - Multitude est présentée jusqu’au 12 avril 2015 à Roubaix. Proposée dans le cadre du cycle L’adieu aux armes de la piscine de Roubaix qui durera jusqu’en mai 2018, elle sera succédé par de nombreux artistes (peintres, dessinateurs, photographes, sculpteurs, vidéastes,...) qui proposeront à leur tour leurs visions de la Première Guerre mondiale.

Délit Maille a voulu que cette guerre de laine soit elle aussi une guerre mondiale. Elle témoigne : « Un hommage tendre rendu à une génération sacrifiée »« On a fait le choix du silence. On taira les histoires croisées, les milliers de doigts affairés, les morceaux de mémoire, les choses cachées dans les musettes, à l’intérieur des casques et des vareuses, les Louis, les Hans, les Abdelkader, les Martin. Juste une cohorte accablée et silencieuse de soldats de laine minuscules, fragiles et dérisoires. C’est tout. »

 

 

Dodier Solène 1°S2

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : mardi 19 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille