Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Le monument au mort de St-Paul-Le-Jeune (Ardèche). 1°S2

mercredi 9 décembre 2015, par BLANC Nolwenn

Un monument aux morts est un édifice destiné à commémorer et honorer les soldats et personnes tués ou disparues lors des différentes guerres passées. Lors de la 1er Guerre Mondiale, des hommes de la France entière (et même des colonies) sont allés combattre. Chaque commune a eu ses morts, et pour ne pas les oublier, des monuments ont été édifiés. Ils datent principalement de la fin de la Guerre, entre 1920 et 1925

Le monument aux morts sur la photo ci-contre appartient à la commune de St Paul le Jeune, en Ardèche. J’ai choisi ce monument car il se trouve dans le village où vivent mes grands-mères, et c’est mon grand-père qui l’a déplacé et a ajouté la feuille. Il se situe entre la mairie et l’église. C’est un obélisque d’environ 6m de hauteur, qui est divisé en trois parties principales. Sa forme élancée a pour objet de rapprocher les défunts du ciel.

 

 

Sur la 1er partie, qui ressemble à une stèle se trouve le nom des personnes disparues pendant la 1er Guerre Mondiale, le lieu et la date du décès ne sont pas indiqués. Il y en a 53, classé par ordre alphabétique ; certains noms sont identiques (11) comme Assenat (2), Chamboredon (3), Sabatier (2), etc. On peut relever deux personnes ayant le même nom de famille que moi : Blanc. Les noms sont gravés pour ne pas être oubliés.

 

Sur la 2ème partie, est inscrite une dédicace : ‘’Hommage de la commune de St Paul le Jeune à ses enfants morts pour la France’’, celle-ci est une formule officielle. Le mot ‘’enfant’’ désigne de façon affectueuse tous les jeunes hommes habitant dans la commune. Une branche en bronze, qui ressemble à du laurier ou à une feuille de palme, a été apposée après le déplacement du monument dans les années ‘80. Cela peut être un symbole de la paix ou du sacrifice des soldats. 

 

Sur la 3ème partie, se détache au sommet, la croix de guerre représentée en médaille. C’est la seule représentation de la guerre. Ceci pourrait être une récompense aux soldats morts pour la Patrie.

Sur les côtés, sont placés des portes drapeaux pour que le symbole de la France soit présent près du monument.

Une plaque a été ajoutée après la 2nd Guerre Mondiale, il est inscrit le nom de 5 victimes ainsi que la nature du décès : mort pour la France, martyr de la Résistance, victimes innocentes de la barbarie allemande.

Une autre a été ajoutée le 11 novembre 1949, en ‘’Hommage des écoles aux héros tombés pour leur assurer un avenir de paix’’. On peut penser que cet hommage est à l’intention des morts des 2 guerres mondiales car le 11 novembre correspond à l’armistice de 1918 et l’année 1949 concorde avec les 10 ans du début de la 2nd Guerre.

Ce monument comporte très peu de signes, comme des personnages (soldats, femme, enfant), des représentations de la guerre (casque, arme), des animaux.

 

Ces monuments aux morts présents dans chaque commune visent à rendre hommage aux morts pour la Patrie, et à rappeler le sacrifice qu’ils ont fait pour la paix et la liberté. Deux fois par an, le 11 novembre et le 8 mai, des commémorations sont organisées partout en France pour faire perdurer le souvenir des soldats morts au combat.

 

 

NOLWENN BLANC 1°S2

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : lundi 25 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille