Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Millefeuille : Les différences et les points communs entre les protagonistes

mardi 3 décembre 2013, par Carole POIRIER

Les différences et les points communs entre les protagonistesDans le long métrage Millefeuille présenté lors du festival du cinéma Africain, on peut observer deux amies, Zaïned et Aïcha, soumises aux conditions de vie en Tunisie durant la révolution. Ce qui était un pays fermé ressembla de plus en plus à une culture occidentale.

Le réalisateur nous offre une image fidèle de ce qu’il pouvait se passer, sans pour autant porter d’avis péjoratif sur la religion elle-même. Nous nous demanderons quels sont les points communs et les différences entre Zaïned et Aïcha. Pour cela, nous verrons d’abord les points communs entre les protagonistes, pour ensuite nous intéresser à leurs différences.Tout d’abord nous constatons des points communs majeurs entre les deux personnages.

Les deux jeunes femmes finissent toutes deux par avoir des crises d’hystérie suite à la question du port du voile, jusqu’à être critiquées par leur entourage. En effet, le patron d’Aïcha tente de le lui retirer, menant à sa démission, tandis que la famille de Zaïned tente de la forcer à en porter un, la droguant et l’enfermant. A ce moment-là des plans très sombres se succédant rapidement représentent les hallucinations de Zaïned et participent au malaise des spectateurs. Chacune se bat pour ses convictions malgré des difficultés toujours croissantes. Les deux femmes éprouvent des difficultés au sein de leurs familles : l’une par sa pauvreté, devant énormément travailler afin de subvenir aux besoins de sa famille, l’autre par l’autoritarisme de sa mère, qui est certaine de savoir mieux que sa fille ce qui est bon pour elle. Elles font tout ce qu’elles peuvent pour atteindre leurs idéaux.

Les deux amies travaillent au même endroit, dans une cafétéria. Aïcha travaille en cuisines avec d’autres jeunes femmes, et Zaïned en salle. Elles sont toutes deux ennuyées par leur patron qui tente de les séduire sans se préoccuper de leurs bons vouloirs : il fait des attouchements à Zaïned, et propose à Aïcha de devenir son amante.

Leurs vues politiques sont semblables : elles désirent l’ouverture morale que prône la révolution. Par exemple, Zaïned coud un drapeau tunisien, chante des slogans par sa fenêtre ; Aïcha se rend plusieurs fois au bar où se trouvent les « rebelles ».

Ensuite, nous pouvons observer quelques différences entre les deux jeunes femmes.

Elles se heurtent à différents modes de pensée. La première, Zaïned, refuse l’entrave de sa liberté en acceptant le port du voile, à l’inverse d’Aïcha qui refuse de retirer le sien. Elles souffrent de ce qu’on leur demande de faire sans pour autant s’y conformer.

Leurs familles sont très différentes : celle de Zaïned, composée de ses deux parents, de son frère et de sa tante, semble aimante malgré de nombreuses disputes entre elle et son frère, après qu’il soit revenu de prison. Sa mère désire son bonheur. Au contraire, Aïcha est orpheline, et vit chez son grand-père avec ses plus jeunes sœurs, dont l’aînée qui se rebelle.

Leurs caractères et leurs pensées se reflètent dans leurs vêtements. Zaïned, qui désire devenir styliste, porte des tissus très colorés, à l’image de sa bonne humeur continuelle. Aïcha, elle, porte le deuil de son enfant perdu, et ne quitte pas la couleur noire.

Si elles ont toutes deux un homme dans leur vie, la situation n’est pas semblable : Zaïned est fiancée à un mafieux, qui finit par exiger qu’elle porte le voile pour satisfaire aux exigences de puissants politiques auprès de qui il désire bien paraître, tandis qu’Aïcha a une relation ambigüe avec sont ancien petit ami, qui commence l’histoire en tant qu’intégriste pour finalement ouvrir son esprit sous l’influence de la forte Aïcha.

Lorsque le danger court, Aïcha est celle qui présente le plus de courage : elle raccompagne son amie dans la nuit quand celle-ci à peur, comme au début du film, elle ne cède en rien et protège ses sœurs. Zaïned a tendance à faire tourner le monde autour d’elle, sans excès cependant. Elle joue de sa beauté et apprécie ce qu’elle lui donne.

Par conséquent, les deux amies, Zaïned et Aïcha, sont très semblables malgré leurs différences. Toutes deux déterminées mais pour des raisons opposées, toutes deux honnêtes envers elles-mêmes mais n’hésitant pas à mentir pour se protéger. Leur amitié l’une envers l’autre semble infinie, aucune des deux n’hésitant jamais à porter secours à l’autre ou à la défendre quand le besoin s’en fait sentir.

Spina Margot ; Rey Nicolas ; Rabahi Prescilla ; Roncin Anneloup

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : lundi 17 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille