Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Millefeuille : Les fonctions du double prologue

mardi 3 décembre 2013, par Carole POIRIER

Les fonctions du double prologue

Dans le film Millefeuille sorti en 2012, Nouri Bouzid raconte l’histoire de tout un pays au travers du destin de deux jeunes filles, Zaïned et Aïcha.
Le prologue diffusé au début du film est doublé. Le premier prologue situe le film dans son contexte, puis viens le second prologue à la suite qui montre les personnages principaux.

Lors du premier prologue on voit la scène en angle plat. Les manifestant sont réprimés par la police qui noie la rue de gaz lacrymogène et passe à tabac quiconque croise sa route. Ce qui illustre bien la situation de la Tunisie, en pleine révolution, réprimée par le gouvernement. Un groupe constitué d’hommes et de femmes se réfugient dans le hall d’un immeuble pour échapper à la police. Parmi ce groupe, un homme est blessé par balle. Lors de cette scène on assiste à la mort de cette personne qui est pleurée par une femme, devant les yeux choqués des manifestants. On voit cette scène en plongée ce qui permet de nous montrer toute la scène ainsi que son entourage. La confusion règne. La mort de cet homme montre que la révolution fait beaucoup de morts. Et à travers la femme endeuillée le réalisateur veut exprimer la souffrance du peuple tunisien qui pleure ses morts.

Après cette scène dramatique le film enchaîne sur une scène de joie entre deux jeunes femmes.

En parallèle le réalisateur montre Zaïneb et Aïcha qui fêtent leur anniversaire en chantant. Aïcha, plus discrète, porte le voile sous lequel elle cache son deuil. Tandis que Zaïneb ne le porte pas. Elles sont un tournant de leur existence, à l’image du pays en pleine ébullition. Leur chant montre l’attachement des personnages à leur culture mais la cigarette que fume Aïcha montre aussi qu’elles sont ouvertes vers le monde extérieur. Aïcha et Zaïneb incarnent une Tunisie déchirée, entre soif d’émancipation et poids des traditions.

En utilisant le double prologue, le réalisateur nous expose le contexte du film, la Tunisie en pleine révolution meurtrière. Et à travers le portrait des deux jeunes femmes, il montre la place de la femme dans la société tunisienne en plein bouleversement.
Le double prologue permet de donner le cap du film.
Le film raconte l’évolution de la société tunisienne par la vie de ces deux jeunes femmes qui vont des battre pour se reconstruire en dépit des pressions familiales et masculine auxquels elles devront faire face chaque jour.

Cazou Sol ; Bonin Ugo

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : dimanche 22 septembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille