Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

TL1 - Drancy par Valentin et César

vendredi 17 mai 2013, par TRAVERS César

Drancy

 

Tant de personnes que tu as vues
Ces trois années de drame durant
Ames de passage survenues
Puis emmenées par ce fort Vent
De colère.

 

Pion du plus grand des caprices
D’une folie sans noms, pure vice
Sur l’échiquier, rôle déterminant
Drancy, tu les as logés ces pédants !
Morts.

 

Tout ça n’est point ta faute. Jamais…
Tu n’étais qu’un outil ! Le U des damnés.
Tout cela pour un mot. Qui bourdonnait
À l’oreille d’un fou. Exterminé,
Juif.

 

Ecrasés sous leur crasse, noyés.
Ces âmes sont navrantes. Envolées,
Machinalement. Il en reste quoi, dis ?
Un caillou ? Une mémoire ? Rien.
Des Cendres…
C’est tout.

Valentin Lucas

 

 

>Malgré les hauts murs
Du camp de Drancy
On entend certains murmures
Qui ne sont plus à leur merci

 

Rempart à la Liberté
D’une France prostituée
Symbole d’une époque amputée
Pour laquelle il faut lutter

 

De ses trois blocs
De pierres rugueuses
La statue choque
Par sa Vérité sulfureuse

 

Aujourd’hui lumineuse
Et gorgée de Vie
Son Histoire poussiéreuse
Pourtant la salit

 

Mais autour d’elle
Les enfants rient
Et par ces rires fraternels
Ils les sortent de l’oubli

 

César Travers
 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : mardi 11 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille