Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

TL1. A nous de transmettre leur histoire

jeudi 14 février 2013, par MARSLEN Coline

Retour d’Auschwitz. 30 janvier 2013

La rencontre avec un témoin la semaine dernière au Mémorial de la Shoah à Paris était déjà très émouvante, mais être sur les lieux mêmes, c’est encore autre chose. 

Jusqu’à présent nous n’avions pas pris conscience réellement de l’immensité du massacre mais aujourd’hui je peux vous assurer que l’odeur de la mort est toujours présente dans ce camp d’Auschwitz. 

Il ne reste peut être que des ruines, des murs, de la poussière mais ce sont des poussières de leur histoire, de leur sang, de leur famille . Les affaires des déportés m’ont vraiment permis de réaliser l’ampleur de ce qu’on appelle "génocide ". 
Le mot extermination devient alors un mot qui peut se comparer à une mort industrielle. 
J’imagine leur visage, leur histoire, leurs sentiments et je me pose des questions peut être encore plus qu’en arrivant. 
Leurs premiers pas sur le camp étaient déjà déterminants pour leur mort . L’être humain est si facilement influençable et devient tellement insensible à cause de cet endoctrinement que ça en devient lourd. 
Si l’on me demandait l’image qui m’a marqué je répondrais l’obscurité, mais surtout les chaussures d’enfants qui m’ont montré la capacité des nazis à n’avoir aucune pitié pour s’en prendre à des êtres innocents. 

J’avais une absence de conscience mais aujourd’hui j’ai grandi, j’ai compris.

Coline Marslen. TL1

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : samedi 23 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille