Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

LES ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE AU LOUBATAS

mardi 29 mai 2012, par COUTEAU Maxime

LES ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE
AU LOUBATAS

Atelier du lundi après midi au LOUBATAS : (Maxime COUTEAU, Antonin CARDIS, Mathieu FORMOSA et Quentin DEMOL,
élèves de 2de 3)

http://www.lithotheque.ac-aix-marseille.fr/Affleurements_PACA/discordances_PACA/images_discordances/acces_loubatas1.jpg

Lundi après-midi, nous nous sommes répartis en plusieurs groupes afin de se disperser dans le site et ses environs dans l’objectif de découvrir des ateliers qui représentaient des enjeux du développement durable. Pour chacun de ces ateliers était inscrit une série de questions sur un dossier de groupe visant à nous faire comprendre le fonctionnement (ou dans un cas contraire le problème) de ces représentations et à les expérimenter au quotidien. Pour chaque thème que nous avions rencontré, nous devions nous rendre à des points précis qui étaient donnés sur une carte d’orientation. Ces ateliers sont les suivants :

L’EAU : Elle provient de l’eau de pluie qui servira aux pompiers, pour les travaux du site et l’entretien des jardins. D’une autre façon, on retrouve une autre source d’eau : le forage. Pompe solaire « au fil de l’eau » qui pompe l’eau toute au long de la journée et la stocke dans un réservoir tampon de 15000 litres. Contrairement à l’eau de pluie, cette eau servira aux douches (sanitaires), à l’eau du robinet qui contribuera aux besoins de la cuisine et à la boisson des « locataires ». Le site économise l’eau (cela se traduit par les toilettes sèches qui n’en n’utilise pas), la nettoie grâce à la fosse septique et donc évite de la polluer en utilisant des produits écologiques.

L’ELECTRICITE : Elle est produite grâce aux panneaux solaires photovoltaïques qui captent l’énergie solaire, et le groupe électrogène se sert de pétrole pour produire cette électricité d’une autre manière. Dans le local technique, on y trouvait trois grands organes :
- l’onduleur qui sert à passer d’un courant continu à un courant alternatif,
- les batteries qui stockent l’énergie produite,
- et le régulateur qui protège les batteries.
On peut voir la consommation d’électricité en W/h (par chambre et le total au quotidien) sur le panneau dans la salle à manger du Loubatas.

Le CHAUFFAGE : Généralement, vos maisons ou appartements sont chauffés par le biais du fioul ou du bois. Au Loubatas, les locaux sont chauffés par l’énergie solaire (à travers les vitres) stockée grâce aux panneaux photovoltaïques, par le groupe électrogène, par la chaudière à gaz mais aussi par le bois utilisé pour le poêle à bois. Ainsi, le ballon d’eau chaude est chauffé à son tour par des capteurs thermiques.

L’ALIMENTATION : Ce sont en grande majorité des produits issus de l’agriculture biologique (AB), de saison et locaux (exemples : pommes, carottes, salades, radis, blettes, poires, betteraves, poireaux, épinards, amandes) ; aussi il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours car cela demande beaucoup d’espace et d’aliments. De plus, la viande contient trop de gras.

La CUISINE : Pour cuisiner, le Loubatas utilise différentes sources d’énergie qui sont les suivantes : les panneaux solaires font de nouveau leur apparition pour l’utilisation d’un four solaire, le gaz sert à faire fonctionner une gazinière et le bois « nourrit » le four à bois. L’énergie la moins polluante de ces trois exemples est bien entendu l’énergie solaire.

Le BÂTIMENT : Il a été construit avec des briques rouges (fabriquées avec de la terre du terrain), de la pierre et d’autres matériaux. Le Loubatas a trois avantages à son type de construction par rapport à une maison « classique » : il est écologique, économique et instructif .Aussi, a été construit de façon à ce que la chaleur du soleil rentre dans le site (baies vitrées).La pergola est un matériau utilisé qui a aussi contribué à la construction du site, il permet de faire de l’ombre et de réguler la température.

Les TRANSPORTS : Le pétrole et l’huile de tournesol sont deux sources d’énergie utilisées pour se déplacer. Ces sources sont très efficaces mais elles ont des inconvénients : l’huile de tournesol n’est pas renouvelable ; et le pétrole pollue, devient de plus en plus cher et difficile à trouver. Pour économiser lors de nos déplacements en voiture, nous pouvons rouler à vitesse constante pour moins polluer et utiliser la méthode du covoiturage qui entraîne des économies d’énergie et de ressources (ici : le carburant).

Les DECHETS : Nous produisons dans le monde des tonnes de déchets, ils proviennent majoritairement des déchets quotidiens et du gaspillage abusif. Pour produire le moins de déchets possible au Loubatas, les produits sont choisis pour la taille et le nombre d’emballage ; ainsi les déchets produits sur le site sont triés et recyclés. Les déchets provenant de la matière organique appelés « déchets verts » vont au compost où ils se biodégradent et serviront plus tard d’engrais (pour de nouvelles plantations).

Pour le bilan de la journée, chacun d’entre nous a dû apporter une réflexion personnelle ou une déduction.

Portfolio

  • loubatas image
 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : samedi 23 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille