Val de Durance
Lycée
Pertuis
 

Actualité de la philosophie.

mardi 6 juillet 2010

La société contemporaine qui se met elle-même en scène à travers un flux interrompu d’images n’est pas favorable à la réflexion. Faut-il pour autant redouter la mort de la philosophie ?
Au contraire, dans cette société, la philosophie a une fonction qui reste parfaitement actuelle : Elle crée des concepts.
"La philosophie consiste toujours à inventer des concepts. Je n’ai jamais eu de souci concernant un dépassement de la métaphysique ou une mort de la philosophie. La philosophie a une fonction qui reste parfaitement actuelle, créer des concepts. Personne ne peut le faire à sa place. Bien sûr la philosophie a toujours eu ses rivaux, depuis les « rivaux » de Platon jusqu’au bouffon de Zarathoustra. Aujourd’hui, c’est l’informatique, la communication, la promotion commerciale qui s’approprient les mots « concepts » et « créatif », et ces « concepteurs » forment une race effrontée qui exprime l’acte de vendre comme suprême pensée capitaliste, le cogito de la marchandise. La philosophie se sent petite et seule devant de telles puissances, mais, s’il lui arrive de mourir, au moins ce sera de rire.
La philosophie n’est pas communicative, pas plus que contemplative ou réflexive : elle est créatrice ou même révolutionnaire, par nature, en tant qu’elle ne cesse de créer de nouveaux concepts. La seule condition est qu’ils aient une nécessité, mais aussi une étrangeté, et ils les ont dans la mesure où ils répondent à de vrais problèmes. Ce concepts, c’est ce qui empêche la pensée d’être une simple opinion, un avis, une discussion, un bavardage. Tout concept est un paradoxe, forcément"

Gilles DELEUZE, Pourparlers, P 187.

 
Lycée Val de Durance – Route de l'étang de la bonde - 84123 Pertuis – Responsable de publication : Mme Bonal
Dernière mise à jour : lundi 17 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille